Insuffisance rénale chronique du chat : comment la guérir ?

CHAT MALADE NOSZANIMOS

Le rein est un organe primordial chez le chat.

En filtrant le sang, il permet la production de l’urine et l’évacuation des déchets du corps.

S’il ne fonctionne pas de manière optimale, les milliers de néphrons qui assurent sa filtration sont lésés. On parle alors d’une maladie rénale appelée insuffisance rénale. Elle touche fréquemment les chats âgés.

Au contraire de l’insuffisance rénale aiguë (IRA), l’insuffisance rénale chronique (IRC) s’installe progressivement. Sans traitement rapide, elle est irréversible.

Découvrez ce qui est réalisable afin de soigner au mieux cet état de santé et ses symptômes.

Quelles sont les causes de l’insuffisance rénale chronique du chat ?

Ce trouble chronique consiste en une destruction progressive du système rénal. Il empêche l'élimination correcte des toxines (l’urée et créatinine) présentes dans le sang.

Ce dysfonctionnement touche plus particulièrement les chats vieillissants. Ses causes sont variées.

La maladie rénale peut survenir de façon spontanée, suite au vieillissement naturel des organes de l’animal. Du fait de leur système urinaire ultra-sensible, les félins sont souvent victimes :

  • de calculs rénaux ;
  • d’une pyélonéphrite (infection rénale) ;
  • de lésions du rein.

Ces différentes affections sont à l’origine de l’IRC.

Notons que certaines maladies infectieuses développées à cause de parasites multiplient les risques d'insuffisance rénale. C’est le cas de la maladie de Lyme. Il est donc essentiel de protéger l’animal des insectes indésirables, particulièrement dans le cas d’un chat d’extérieur.

De jeunes félins naissant avec une malformation congénitale peuvent également développer, de façon exceptionnelle, une maladie rénale irréversible.

Quels sont les symptômes de la maladie rénale chronique du chat ?

Être attentif à la santé du chat et pouvoir identifier des changements minimes dans sa façon d’évoluer est primordial.

Des modifications progressives

Il faut savoir qu’au début de la maladie, une partie du rein peut toujours remplir son rôle de filtration. Celle-ci compense le fonctionnement de la région lésée, jusqu’à ce que 75 % de l’organe soit atteint.

C’est pourquoi le comportement du chat n'est pas subitement affecté. Les symptômes passent donc inaperçus et évoluent progressivement.

Les premiers signes de la maladie se traduisent de différentes façons.

Une polyuro-polydipsie

C’est le premier changement qui doit vous alerter.

L’animal boit des quantités considérables d’eau et urine abondamment. Chez un chat d’intérieur, vous le remarquez via l’état de sa litière constamment humide. C’est un peu plus compliqué à constater chez l’animal qui est constamment en extérieur.

Les unités fonctionnelles des reins, appelées néphrons, assurent la filtration des toxines tout en compensant le non-fonctionnement des néphrons lésés. Le volume d’urine augmente et le rein n’arrive plus à remplir son rôle fondamental. L’urine évacuée représente une perte d’eau. Elle est extrêmement claire, quasi transparente.

Pour réguler son niveau d’hydratation, le chat boit davantage. Il reste cependant toujours aussi déshydraté. Des douleurs au moment de la miction peuvent alors apparaître et mener, petit à petit, à une incontinence.

Un taux d’urée et de créatinine élevé

Via une prise de sang, le vétérinaire peut être alerté par un niveau d’urée anormal dans le corps. Celui-ci est dû au problème de filtration du rein.

La créatinine, un déchet provenant de la dégradation de la créatine musculaire, a également du mal à être évacuée.

À ce stade, lorsque la maladie rénale s’installe, le chat commence à perdre de l’appétit. Il vomit, souffre de diarrhée et sa santé générale se dégrade.

Son état de fatigue se prononce. Des troubles tels que l’amaigrissement et la perte d’appétit sont fréquents. L’animal peut même refuser de s’alimenter. Notez également un poil plus terne.

Des symptômes qui s’aggravent

Ceux-ci apparaissent à un stade avancé de la maladie. Des vomissements et des épisodes de diarrhée sont fréquents. Le chat éprouve beaucoup de mal à bouger, il est totalement abattu.

Des ulcères peuvent apparaître dans sa bouche.
Via l’examen sanguin, on constate une diminution des globules rouges : c’est le signe d’une anémie.

Quel traitement médical pour une insuffisance chronique du chat ?

Le vétérinaire est l’unique personne capable de poser un diagnostic définitif via différents examens et une analyse sanguine. C’est lui qui prescrit le traitement médical adapté pour combattre l’insuffisance rénale et ses effets secondaires. Sans action, le rein va progressivement se détruire et entraver le fonctionnement vital.

Si le diagnostic est posé dès le début de l’évolution de l’insuffisance rénale, une prise de médicaments diurétiques et d’anti-vomitifs peut être efficace.

Si, par contre, la crise d’urémie est déjà bien présente, l’espérance de vie est malheureusement écourtée. C’est pourquoi, en cas de suspicion de problèmes de reins, il est vivement recommandé d’effectuer une consultation au cabinet vétérinaire.

Dans le cas d'une insuffisance rénale chronique, on part vers des soins médicaux lourds et délicats.

Leur objectif est de freiner la destruction du rein. Le chat a ainsi besoin de dialyses et de perfusions régulières. C’est l’unique façon de favoriser l’élimination des déchets du sang et de contribuer à sa réhydratation ainsi qu’à sa fonction rénale.

Quelle alimentation pour soigner la maladie rénale chronique ?

En complément de soins médicaux, un régime alimentaire spécifique est prescrit. Celui-ci entre, en grande partie, dans la prise en charge de l’affection.

Gardez cependant à l’esprit que le chat déteste les changements. Sa nourriture doit donc rester appétente et être sélectionnée avec attention. Sans cela, la perte d’appétit du félin prendra le dessus.

Minéraux, protéines et phosphore

Un chat confronté à des problèmes urinaires ou rénaux a besoin d’une alimentation empêchant l’accumulation de substances toxiques. C’est pourquoi un apport contrôlé en minéraux et en protéines contribue au soulagement et au travail des reins.

Carnivore, le chat doit, quotidiennement, avaler une dose de bonnes protéines facilement digestibles. Ses nécessités en protéines sont d’ailleurs supérieures à celles d’un chat en bonne santé.

Ajoutons qu’une réduction de l’apport alimentaire en phosphore est recommandée afin de bloquer l’évolution de l’IRC. C’est ainsi que l’on ralentit la fibrose du rein.

Notons enfin l’utilité des acides gras essentiels Oméga 3. Ceux-ci sont fournis sous la forme d’huile de poisson ou de colza.

L’ensemble de ces précautions permet de minimiser les signes cliniques, d’entretenir la santé des organes, la fonction immunitaire et le système musculaire.

De cette façon, le chat obtient l’énergie dont il a besoin.

Alimentation sèche ou humide

C’est pour le reste de sa vie que le chat reçoit un régime alimentaire adapté à sa santé. À cet effet, il existe des gammes de croquettes comblant ses besoins spécifiques. Celles-ci se présentent sous la forme de croquettes spéciales pour les troubles rénaux.

L’idéal est de les combiner à une nourriture humide. Cette dernière permet d’éviter la déshydratation et est assez savoureuse. Elle est particulièrement appréciée par nos compagnons. Certaines gammes de pâtées sont parfaitement adaptées aux cas d'insuffisance rénale.

N’oubliez pas que ces portions peuvent se tiédir afin d’être encore plus goûteuses...

Prévenir l’insuffisance rénale du chat est possible

Des contrôles réguliers doivent être effectués chez le vétérinaire, particulièrement lorsque l’animal atteint l’âge de 7 ans.

Via une bonne hygiène de vie générale et une alimentation de qualité, le risque de maladies est réduit. Cela passe notamment par un traitement antiparasitaire et vermifuge à jour.

Via un bol d’eau propre et fraîche constamment mis à sa disposition, vous encouragez votre animal de compagnie à boire. Si vous vous absentez pendant plusieurs heures, tournez-vous vers la fontaine à eau. Cet accessoire attire les chats curieux en les incitant à s'hydrater davantage ! Une astuce parfaite pour limiter l’apparition d’infection rénale !

#chat #chat rénal

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Paiement sécurisé
Visa, Paypal, Chèque ou Virement
Livraison rapide
Livraison en 24/48H
gratuite à partir de 49€
Produits en Stock
Expédition le jour-même pour toute commande passée avant 12h
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,